Comment trouver un vol pas chère

Alors voilà, il y a plein de sites qui permette de trouver le vol idéal pour partir en vacances. Pour en citer quelques uns Skyscanner, Liligo, Kayak, etc. Mais mon préféré, c’est Google flight ! En effet, le site est très simple d’utilisation, car il permet de rechercher soit par destination soit par date, le vol le plus attractif.

Le site va permettre de trouver la compagnie la moins chère pour les dates sélectionnées et va te rediriger vers le site de la compagnie qui vend le billet.

Si tu connais ta destination et tes dates le site va te permettre de trouver le vol le plus économique.

Ce moteur de recherche devient intéressant lorsque tu ne sais pas ou partir en vacances ! Et c’est là que Google flight deviens ton meilleur ami. Tu vas faire une recherche par la carte.
C’est comme ça que j’ai pu partir en Thaïlande pour 435 € et au Mexique pour 500 € .

Et la magie est là ! Une carte du monde avec les billets d’avion les moins chers par aéroport. Il ne manque que quelques petits réglages pour trouver sa destination.

Dans cette zone, il faut sélectionner sur le petit calendrier ce qui va permettre de sélectionner des dates flexibles.

Il ne reste plus, cas choisir son mois de départ et la durée de son séjour.
Si tu as un compte google tu peux même enregistrer tes recherches et suivre l’évolution des prix des billets d’avion.
Il y a plus d’autre utilisation que l’on peut faire avec Google flight.

BON VOL

Si tu connait d’autres astuces pour des vols à petit prix fait moi signe !

AMSTERDAM – Week-end de trois jours

Jour 1 L’arrivé

L’aéroport international est géant. Nous voilà au petit matin pour trois jours dans le capital de Hollande, Amsterdam. Après quelques minutes de marche nous voilà dans le hall d’entrée de l’aéroport, il y a plusieurs possibilités pour rejoindre le centre d’Amsterdam les navettes, mais il y a peu d’indications, Taxi, mais d’après plusieurs sites et blog cela est très chers et enfin le train.
En effet pour 5.5 €, nous prenons le train vers la gare central d’Amsterdam qui est plein centre-ville, il y en a pour 20 minutes et 3 Arrêtes plus tard (2 Annonces sur les écrans) nous voilà arrivé.
Ne connaissant pas encore la ville, nous prenons le métro pour se rapprocher de notre hôtel.
Après avoir récupéré la chambre et les valises posées nous voilà partie en exploration.


Direction la brasserie Heineken où nous pouvons découvrir l’histoire de M Heineken ainsi que leur procèdes de fabrication. La visite finie par une expérience surprise et une dégustation. Enfin, le cheminement nous amène au Bar de la brasserie ou nous pouvons essayer de service une bière ! Bonne Chance !

Après cette visite, nous remontons vers le centre-ville pour visite le musée d’Anne Frank. Malheureusement sans réservation en avance impossible d’entre tout est pleins. Donc nous explorons la ville est ces boutiques.
Le soir, nous visitons dans le quartier rouge le musée de la prostitution qui explique toute l’histoire du quartier rouge ainsi que le fonctionnement de la prostitution Amsterdam.
Enfin après cette longue journée retour à l’hôtel.

Jour 2 la ville des vélos

Avec un peu de préparation nous prévoyons notre journée en un peu structuré. Et celui-ci commence par la location de vélo. En effet Amsterdam et adapté au vélo, il y a des piste cyclable partout et les vélos sont mis l’honneur, en tant que piéton, on entend souvent le cling cling des vélos pour leurs laisses le passage. 

À vélo, tous est à porter donc le matin direction le marché aux fleurs.
C’est une merveille de couleur, les multiples tulipes, donnent un spectacle merveilleux. La rue complète et dédier à ce marché qui est au bord d’un canal comme beaucoup de choses à Amsterdam.


Reprise du parcours vers un autre musée d’une ancienne maison close, mais arrivé sur les lieux le bâtiment est en travaux donc notre activité tombe à l’eau, nous nous dirigeons donc vers l’activité… ou le cheminement et pleins d’expériences ou de visuel hallucinant, très agréable à faire quand il pleut ou pour combler quelques heures.


Enfin direction le musée bolt la fabrique de liqueur pour les cocktails.
La visite est plutôt rapide, mais c’est une bonne expérience d’apprentissage sur la fabrication et les méthodes de liqueur. La visite se fini pas la dégustation d’un cocktail. Il est proposé d’apprendre à le faire soit même.
Le soir nous teston un restaurant semi-gastronomique qui propose des plats surprises.
Un régal !!!

Jour 3

Nous revoilà piétons, mais nous avons pris un ticket permettant d’utiliser les bateaux et un bus ce qui permet d’accès également a une grande partie de la ville tout en profitant d’anecdote et explication de l’histoire d’Amsterdam.


Le musée Van Gogh, il s’agit du musée qui reprend l’histoire du célèbre peintre d’origine hollandais qui a séjourné et France. Grace à l’audio guide nous retrace l’évolution et les styles de peinture et les techniques qu’il a pu mettre en place, on apprend aussi comment il est arrivé à cette grande notoriété.


La balade dans les canaux est paisible et agréable, les bateaux son équipée d’audio guide ce qui permet de profiter de la magnifique architecture d’Amsterdam tout en écoutant son histoire.
Après un petit repas et quelques boutiques, nous faisons le grand tour avec le bus et qui nous amène au point 4 qui est l’usine de diamant. Le ticket de bus permet une entrée gratuite dans les lieux et une petite formation sur comment est déterminée la value d’un diamant. Une boisson chaude offre à la fin.


Le Week-end prolongé s’arrête ici et retour en France ! Avec plein de souvenir.

Astuces :

Prendre les tickets de toutes les activités dans les tickets tour. Les prix sont moins chers qu’a l’activité elle-même.

Location de vélo : tout absolument tout dans le centre d’Amsterdam et prévu pour la circulation de vélo, c’est le meilleur moyen de profité de la ville.

Réservation : pour la Maison d’Anne Franck et le musée Van Gogh, il faut absolument réserver à l’avance même en semaine.

 

Commercer un carnet ou un blog de voyage

Tout d’abord ma petite histoire, lors de mon premier voyage au Mexique je suis partie avec quatre amis et je voulais à tout pris conserver en seul lieux les photos et les pensés de notre groupe d’aventuriers.
Je suis donc partie à la recherche dans l’internet  les meilleurs solutions pour un débutant qui veux raconter son voyage et je suis tombé sur MyAtlas.

Je voulais te donner cette solution gratuite pour commencer un carnet ou un blog de vos voyages à travers le monde.

Crée votre premier carnet de voyage

Le site est géniale pour plusieurs choses :

La préparation de son voyage : Avion, Hôtel, Activités, Location de voiture, les Trajets. J’utilise encore cette fonction pour synthétiser toute mon organisation. Cette partie du site permet de voir ou nous en sommes et de faire des rappels sur les dernières réservations.

Enfin le carnet c’est la que tu raconte ton voyage. Moi j’aime le faire au jour le jour accompagné d’une boisson local avec toute les images encore fraiche dans ma tête et les petits détails croustillant, mais tu peux aussi noter au jour le jour sans que cela soit visible et ton validé une fois que ton carnet de voyage et parfait.
Le site permet l’importation de photo, le suivi par étapes et une géolocalisation par image et/ou étapes que tu crée.

Je trouve le site super pour les débutants ou les personnes qui veulent simplement raconter leur voyage.

Autre Astuce La Banque révolut qui permet d’avoir aucun frais de change

les réductions et Parrainages

Rio Lagartos et les lacs roses de Las Coloradas

En route pour les lacs roses 1 h 40 de route depuis Valladolid vers la petite ville de pêcheurs Rio Largartos et plus précisément vers Las Coloradas.

La réserve et très jolie et comme Sian Ka’an et Celestún il y a la possibilité d’obtenir une visite par bateau de la réserve. Notre objectif et d’aller voir l’eau rose donc nous allons directement à Las Coloradas.

 

Las Coloradas et une petite ville à 20 min de Rio Lagartos où il y a la récolte de sel.
C’est l’une des plus grandes fabrications de sel du Mexique. On peut d’ailleurs voir de loin en arrivant sur le site de grand montagne blanche (le sel).

La forte présence de sel et d’ailleurs la raison de la couleur de l’eau qui permet le développement des planctons que les flamants roses viennent manger.

Il y a la possibilité de prendre un guide pour 50 Pesos. Mais il s’agit d’une balade de 10 minutes sur un chemin de sable. C’est intéressant que si l’on souhaite faire des photos.

Sur le retour arrêt à la Cénote Kikil qui fait 60 mètres de profondeur et cela rend l’eau noire donc pas très rassurant ! La baignade oblige, mais elle ne fut pas longue.

Enfin la Cénote Zaci en plein centre ville de Valladolid pour 30 pesos ! Magnifique avec les racines des arbres qui sont plus grandes que le tronc pour venir récupérer l’eau de la Cénote. On peu sauter à plein d’endroits et l’eau et encore une fois transparente.

Retour à notre cantine pour quelques Paloma (tequila jus de pamplemousse et limonade) et un petit repas composé de tacos arrachera et tacos au porc mariné.

Les Alentours de Valladolid

Journée chargée avec la visite de la ville jaune, Chichén Itzá et le point final la ville de Valladolid. Bagage plié et après un grand remerciement à Gabrielle et James nous prenons la route vers l’est du Yucatán.

Izamal est une petite ville composé d’un grand monastère crée par les Espagnoles lors de colonisation du Mexique. L’ensemble du complexe est jaune et la plupart de la ville est de la même couleur ce qui donne un rendu magnifique.

Attention à ne pas coller les murs car la peinture colle vos vêtements.

Après un petit tour du monastère d’Izamal reprise de la route pour aller visiter l’une des 7 merveilles du monde moderne Chichén Itzá.

Le site et très très très touristique, mais c’est l’un des sites qui est très bien conservé. Le jeu de pelote et intacte, il y a même encore les cercles. Les guides touristiques utilisent les murs dus stade pour faire de l’écho.

Nous allons également voir la Cenote des sacrifices et les ruines entourant la pyramide.

Il y a des vendeurs de souvenirs sur toutes les allées ce qui amène plein de couleurs et rend le site vivant, mais ont ce fait interpeller tout les 10 mètres ce qui est agaçant après quelques minutes de visite.

C’est à faire même si il y a beaucoup de touristes !

Direction notre nouvelle maison Valladolid, nous avons quelques difficultés pour trouver ! Le lieu et simple mais confortable. Valladolid et une ville très sûre et cela se constatent au fait qu’il n’y a aucune protection sur le devant les maisons.

Après avoir posées les valises nous nous dirigeons vers la Plaza (la place centrale) pour trouvé notre repas du soir le restaurant Los Portales.

Et demain direction Rio Lagartos !

Cancún la ville hôtelière

Dernière ligne droite du voyage. Cancún !

À environ 2 h de Valladolid nous rendons la voiture à l’aéroport pour ensuite se diriger vers la zone hôtelière de Cancún !

Je pense qu’ont, c’est bien fait avoir, car le taxi nous revient à 600 pesos et pas moyen de ne négocier. Nous arrivions à notre logement en plein milieu des gros hôtels.

C’est vraiment affreux ce n’est pas le Mexique, c’est de gros hôtel face à la mer avec des plages privée nous avons d’ailleurs pris aucune photo.

La mer de caraïbe reste magnifique et une baignade s’impose dans ce bleu turquoise.


Pour manger rien d’accessible à pied et manger dans un building de ne nous donner pas envie. On s’arrête dans une supérette pour acheter de quoi faire à manger. Tentative de pâtes ! Fatal error !

Minuit point final du Yucatán direction l’aéroport de Cancùn 500 pesos.

Cancùn est très bien pour les personnes qui souhaite faire de l’hôtel de la plage et quelques activités autour, mais rien à voir avec le reste du Mexique et du Yucatán.

Notre vol pour México initialement prévu a été annulé, nous avons pu changer le vol pour le premier décollage à 3 h du matin. Il y a plusieurs compagnies Interjet et Aeromexico pour changer le vol.

Cancùn est très bien pour les personnes qui souhaite faire de l’hôtel de la plage et quelques activités autour, mais rien à voir avec le reste du Mexique et du Yucatán.

FIN DU VOYAGE

Celestún le paradis des oiseaux

Notre journée à la réserve naturelle de Celestùn commence par l’énorme petit déjeuner cuisiné par Gabrielle. Tout est délicieux et fait maison, nous sortons de table en roulant…!

Depuis Mérida il y a un peut plus d’une heure de route pour se rentre à Celestùn. Il s’agit d’un petit village en bord de mer. Mais de l’autre côté se trouve une étendue d’eau mi douce, mi salée, d’une couleur rouge.

Il est possible de prendre un bateau 8 places pour 1500 pesos. Nous devons donc trouver quelques personnes pour partager notre barque afin de réduire un peut les coûts…

Pendant que Laure-Anne s’extasie devant une famille de ratons laveurs qui s’approchent pour chercher à manger, un couple de canadien nous repère et nous propose de partager le bateau. C’est donc à 5 francophones que nous embarquons, avec notre capitaine.

Nous nous rendons rapidement à l’extrémité du lagon où sont visibles de nombreux flamants roses. Nous sommes à une dizaines de mètres et ceux ci continuent à manger comme si nous n’étions pas la! Nous pouvons même voir un bébé de 16 mois, selon notre guide, qui est donc gris au lieu de rose.

Les flamants roses sont visibles de novembre à février à Celestún et le reste de l’année à Rio lagardos. Nous sommes donc dans la bonne saison et pouvons voir plusieurs groupes. Notre guide nous explique que les flamants roses ont une espérance de vie de 30 ans et pondent un seul œuf par an. Leur principal predateur est le crocodile, qui les guette le soir.

Nous nous dirigeons ensuite vers l’autre côté du lagon. Sur le trajet nous pouvons voir des cigognes, des pélicans et un aigle pêcheur. Les oiseaux évoluent librement près de nous, c’est un vrai bonheur pour notre photographe Jojo.

Nous nous arrêtons même à côté d’une barque de pêcheur pour voir sa récolte, notre guide nous explique qu’ici la majorité de la population vis de la pêche.

Arrivée à l’autre extrémité de la lagune, nous pénétrons dans un petit tunnel dans la mangrove. Les couleurs avec l’eau rouge sont superbes. La couleur de l’eau est due à un micro organisme qui se développe par la mangrove. Les crevettes ingurgitent ce micro organisme, puis les flamants mangent ces crevettes.

C’est donc anchantés que nous quittons notre barque. Avant de repartir Laure-Anne est allée nourrir les ratons laveurs, puis direction la plage.

La plage de celestun est calme, il y a très peut de monde et aucune vague. Le sable est très clair et rempli de coquillages. Nous nous installons les pieds dans le sable pour prendre une chelada, nous baigner et chercher des coquillages.

Au retour dans notre beau Airbnb, Gabrielle nous propose de partager leur repas: elle avait cuisiné thaïlandais ! Nous passons donc la soirée avec eux (et quelques bières) pour discuter en anglais de leur vie passée aux États Unis et de nos vies en France.